Certificat en archivistique
Pourquoi choisir ce programme d'études?

Au sommaire :

Qu'est-ce que l'archivistique? Que fait un archiviste?
Qu'est-ce qu'on apprend au certificat en archivistique?
Comment s'organise la formation?
Quels sont les débouchés?
Combinaisons pour un baccalauréat par cumul
Pour en savoir plus

Qu'est-ce que l'archivistique? Que fait un archiviste?

L'archivistique est la discipline qui s'intéresse à la gestion des documents, quels que soient leur support et leur date de création, ces documents étant produits ou reçus par une personne ou un organisme.

L'archiviste permet donc aux organisations :

  1. de ne pas étouffer sous une masse incontrôlable de documents en développant des outils et des méthodes de gestion des documents imprimés, numériques ou sous tout autre format, adaptés au contexte particulier de l'organisation qui l'embauche;
  2. de s'assurer que le patrimoine documentaire de l'organisation sera conservé à des fins historiques.

Qu'est-ce qu'on apprend au certificat en archivistique?

La formation de l'étudiant s'articule autour de 3 pôles :

  • la chaîne documentaire et les fonctions qui en découlent (analyse de besoin, création, évaluation, acquisition, classification, description, indexation, préservation, diffusion);
  • les différents documents d'une organisation : définition et typologie;
  • les outils de travail de l'archiviste : outils externes (par exemple les lois qui ont un impact sur la gestion des documents et les normes dans le domaine) et outils internes, c'est-à-dire ceux qui sont développés et mis en place par l'archiviste (plan de classification, calendrier de conservation, instruments de recherche, etc.).

Le certificat en archivistique a été mis en place à l'EBSI en 1983 à l'initiative de Carol Couture, professeur retraité. Ce certificat a permis d'affirmer la spécificité de l'archivistique québécoise qui traite le document sur l'ensemble de son cycle de vie, de sa création jusqu'à sa conservation comme document historique.

Les cours sont orientés sur la pratique actuelle en archivistique et sur le besoin des organisations. En conséquence, de nombreux professionnels sont impliqués dans l'enseignement. Les technologies de l'information sont partie intégrante de la formation comme de la réalité des milieux de travail. Les étudiants qui le désirent peuvent terminer leur formation par un stage supervisé de 25 jours en milieu professionnel.

Comment s'organise la formation?

Le certificat nécessite un minimum de 2 trimestres à plein temps. Il peut également être suivi à temps partiel. Les admissions sont possibles aux trimestres d'automne et d'hiver. Les cours ont lieu le soir (16 h à 19 h ou 19 h à 22 h).
Consultez les documents relatifs aux conditions d'admission, aux dates limites d'admission et à la structure du programme d'études sur le site Études.

Quels sont les débouchés?

Les diplômés du certificat en archivistique ont la possibilité d'intégrer directement le marché du travail. De nombreuses offres d'emploi en archivistique sont publiées par l'entremise de la banque d'emplois de l'EBSI. Ces offres concernent aussi bien les organismes publics (institutions nationales d'archives, ministères, municipalités, commissions scolaires, etc.) que les organismes privés à but lucratif ou non (entreprises de produits ou services, sociétés d'histoire, associations, etc.). Tous les organismes, peu importe leur mode de financement ou leur finalité, produisent et reçoivent des documents qu'ils doivent gérer!

Par ailleurs, de nombreux emplois d'été sont disponibles grâce aux programmes Jeunesse Canada au travail et Placement étudiant du Québec.

Combinaisons pour un baccalauréat par cumul

Si l'intérêt des étudiants se porte plutôt sur la gestion documentaire électronique, il est recommandé de bonifier le certificat en archivistique d'un certificat en gestion de l'information numérique et, par exemple, d'une mineure en histoire ou d'un certificat en droit ou encore d'un certificat en informatique appliquée.

Si, par contre, l'intérêt des étudiants se porte vers la gestion des archives historiques, il est judicieux de combiner le certificat en archivistique à une mineure ou une majeure en histoire et à un 3e certificat au besoin (communication appliquée, gestion de projets à HEC Montréal).

De nombreuses autres combinaisons sont possibles selon les intérêts de l'étudiant.

L'EBSI encourage ses diplômés du certificat en archivistique à compléter leur formation afin d'obtenir un baccalauréat par cumul. Ils pourront alors obtenir leur certification professionnelle de l'Association des archivistes du Québec.

Pour en savoir plus

Veuillez noter que le site Études est la seule source d'information officielle relative aux cours offerts à l'Université de Montréal.

N'hésitez pas à consulter :

Page mise à jour le 20 juin 2013