Menu de navigation

Le programme de Maîtrise en sciences de l’information de l’Université de Montréal est agréé par le Committee on Accreditation de l’American Library Association, avec le statut Agrément continu. La prochaine visite d’évaluation complète est prévue pour l'automne 2021.

Logo - Agrément ALA

The Maîtrise en sciences de l’information program at Université de Montréal is accredited by the American Library Association Committee on Accreditation, with the status of Continued accreditation. The next comprehensive review visit is scheduled for Fall 2021.

Maîtrise en sciences de l'information
Parcours possibles – Bibliothèques spécialisées / Recherche et diffusion de l'information

« Les bibliothèques spécialisées ou centres de documentation sont difficiles à identifier du fait de leur diversité. Rubin (2004, 415) rappelle la définition de Mount (1995): "centre d'information d'entreprises privées, d'agences gouvernementales, d'organisations à but non lucratif ou d'associations professionnelles" (notre trad.). Ce peut être des bibliothèques médicales, religieuses, de géographie, bibliothèques de droit, etc. Les bibliothèques spécialisées se sont développées avec les besoins des États modernes et de l'industrialisation et elles se sont multipliées avec l'avènement de la société de l'information: l'explosion de l'information, le développement rapide et continuel des technologies et l'importance de l'information dans les organisations sont les vecteurs de cet accroissement. Une bibliothèque spécialisée a pour mission de fournir l'information à ses clients (et non seulement l'accès à l'information). Elle doit démontrer sa pertinence dans la poursuite de la mission de l'organisation mère et l'aide à la prise de décision. Ses collections sont spécialisées et ses usagers restreints à la population de cette organisation. [...] Leurs défis sont les budgets restreints, la définition, la promotion et la reconnaissance de leur rôle dans l'organisation, la conservation et la classification des collections, les questions de droit d'auteur, les services individualisés, et parfois, le manque de coopération de la direction des organisations (Rubin 2004). » (Salaün et Arsenault, 34)

« Dans un contexte spécialisé, le bibliothécaire doit s'assurer de très bien connaître les besoins en information de sa clientèle, car tous les services doivent répondre de très près à leur réalité particulière. Le centre de documentation est une mini-bibliothèque dédiée à des utilisateurs ayant des besoins très spécifiques. C'est surtout dans ce milieu que se développera le besoin d'une nouvelle catégorie d'employés, des bibliothécaires nouveau genre, c'est-à-dire des veilleurs professionnels pouvant faire, entre autres, de la veille concurrentielle, technologique, informationnelle, scientifique et technique. Plus près de la prise de décision, travaillant à analyser et non seulement à colliger l'information, les veilleurs sont sollicités de plus en plus dans les milieux non seulement corporatifs mais également publics comme les universités, les ministères, les agences gouvernementales, et les organismes à but non lucratif. Dans les milieux spécialisés, on a également vu le développement de bibliothèques virtuelles pour des raisons économiques et de facilité d'accès puisque les collections sur papier ne pouvaient plus répondre aux besoins des utilisateurs souvent dispersés sur le plan géographique et toujours plus limités par le temps. Les centres de documentation existent toujours mais les bibliothécaires spécialisés gèrent souvent des portails donnant accès à une multitude de ressources électroniques disponibles par le biais d'un intranet et d'internet. » (Bouthillier, 109-110)

Cours à considérer

Pour aller plus loin

Les plans de cours de la majorité de ces cours peuvent être consultés à la section Cours et horaires.

[ Retour au sommaire des parcours possibles ]

Page mise à jour le 29 mars 2016