Menu de navigation

Le programme de Maîtrise en sciences de l’information de l’Université de Montréal est agréé par le Committee on Accreditation de l’American Library Association, avec le statut Agrément continu. La prochaine visite d’évaluation complète est prévue pour l'automne 2021.

Logo - Agrément ALA

The Maîtrise en sciences de l’information program at Université de Montréal is accredited by the American Library Association Committee on Accreditation, with the status of Continued accreditation. The next comprehensive review visit is scheduled for Fall 2021.

Maîtrise en sciences de l'information
Parcours possibles – Archivistique

« Les archives sont constituées de tous les documents produits par une organisation ou un individu, peu importe leur âge, et les activités de l'archiviste doivent porter sur tous les maillons de la chaîne documentaire afin d'être alignées sur les besoins de la société. La mission de l'archiviste comporte trois volets : un volet culturel, un volet scientifique et un volet économique. Le volet culturel, pour les chercheurs et les politiciens, situe les archives dans l'ensemble des "activités liées au patrimoine". Le volet scientifique s'exerce par le support aux activités de recherche qui devient une part de plus en plus importante du travail de l'archiviste. Quant au volet économique, "il couvre l'ensemble des politiques et des procédures administratives appliquées à la gestion des documents administratifs sans égard de leur âge (actif, semi-actif, inactif ou historique)" (Gagnon-Arguin 1992, 10). » (Salaün et Arsenault, 24-25)

« La profession d'archiviste évoluera grandement au Québec dans les années 1980, avec l'entrée en vigueur de la Loi sur les archives (1983) et le développement d'une archivistique intégrée, c'est-à-dire "d'une vision nouvelle de l'archivistique; une vision intégrée qui fait la synthèse du records management américain et de l'archivistique européenne, française en particulier, orientée davantage vers la gestion des archives historiques ou définitives" (Carol Couture, Prix Gérard-Morisset 2001). En d'autres termes, les archivistes québécois sont des professionnels qui "évaluent, sélectionnent, acquièrent, conservent et mettent à disposition des documents d'archives, assurant leur intégrité intellectuelle et une conservation physique responsable, pour le bénéfice des utilisateurs actuels et celui des générations futures" (Association of Canadian Archivists 1999, notre trad.) comme leurs collègues ailleurs au Canada. Toutefois, à la différence de ces derniers, les québécois entendent aussi exercer des responsabilités sur « la gestion des documents [qui] consiste à assurer le contrôle systématique des documents pendant leur cycle de vie" ». (Salaün et Arsenault, 25)

Archivistique pour les étudiants n'ayant pas de formation préalable en archivistique

Cours à considérer *

* Les cours sur la classification (SCI6115), la description (SCI6113) et l'évaluation (SCI6112) sont fortement recommandés dans la perspective du stage et de l'emploi.

Pour aller plus loin

Archivistique pour les étudiants ayant une formation préalable en archivistique

Cours à considérer

Pour aller plus loin

Les plans de cours de la majorité de ces cours peuvent être consultés à la section Cours et horaires.

[ Retour au sommaire des parcours possibles ]

Page mise à jour le 16 octobre 2015